28/01/2015

IN THE AIRPORT

Alone in Detroit / Maman j'ai raté l'avion.



Cette série de photos est un peu spéciale, et honnêtement je ne pensais pas prendre de telles photos un jour. Pour faire court, j'ai loupé mon avion en rentrant de la Nouvelle-Orléans...(parce que je ne sais pas lire). Ce qui m'a orientée vers un vol avec de nombreuses correspondances, à savoir: New-Orleans/Détroit/Londres/Paris.
Oui mais voilà, en arrivant à Détroit, j'ai appris que mon vol pour Londres était annulé, il était alors 22h30, et le prochain vol de mon nouvel itinéraire ne partait que le lendemain à 13h30 (Detroit/Cincinnati/Paris).
Enorme panique (haha..ha. ah.). On m'a proposé de passer la nuit dans un hôtel que la compagnie aérienne m'a réservé, mais il faut que je prenne un métro et un bus... Il est 22H30, je suis mineure dans un pays étranger, je n'ai pas d'argent, il fait -15° dehors alors qu'à la Nouvelle-Orléans il faisait 22...Avec le bol que j'ai je vais me perdre et mourir de froid donc je décide de rester dans l'aéroport.
Tout au plus, nous devions être 5, à errer tels des fantômes et à attendre le matin. Impossible de dormir. j'ai pris quelques photos.














Quand j'y pense maintenant, ça me fait rire et ça fait quelque chose à raconter (Mais sur le coup c'était pas marrant du tout).

Vous est-il arrivé des galères de voyage dont vous avez ri après? Racontez-nous dans les commentaires ! :)

Bonne semaine :)

Cam'

ps: je vous mets juste en dessous une vidéo assez connue qui illustre très bien cet article !


20/01/2015

L'ACCOMMODANTE


     Je fais de la musique depuis longtemps. Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours chanté, dans différentes chorales, pendant des années. Et puis, j'ai commencé à apprendre le piano, parce qu'il y en avait un dans notre salon. Personne n'en jouait, c'était juste un grand buffet un peu encombrant. Alors, en rentrant du lycée, je m'y installais et j'essayais de jouer mes premiers morceaux. Je crois que c'était aussi un moyen d'exprimer mes états d'âme sans avoir à parler, les morceaux de piano. Quand j'étais tranquille, heureux, je jouais cette sonate de Mozart. Quand j'étais triste ou nostalgique, je lui préférais cette scène de Schumann, "Le poète parle".
Aujourd'hui, cinq ans après, je partage pour la première fois une pièce que j'ai composée. Je l'ai appelée "L'accommodante", parce que je la trouve assez consensuelle : je me suis appliqué à écrire un premier morceau plutôt facile à écouter, avant de relâcher les foudres de ma jeunesse sur les prochaines pages de mon cahier de musique. Bonne écoute!


     As far as I can remember, music has always been a part of my life. I have always been a part of different choirs over the years. I eventually took to the unused piano that sat in my parents' living room. I used to spend my afternoons in high school learning my first pieces for piano. The instrument allowed me to express what went on inside without a single word. When I was feeling peaceful and happy, I would play this Mozart sonata. On sad, nostalgic days, I preferred the scene invoked in Schumann, 'The poet speaks.'
For the first time, I will share with you today a piece of music I recently composed. I hope you will enjoy it!

Sim'







14/01/2015

JANUARY'S PLAYLIST N°2

"De la douceur, de la douceur, de la douceur" *


Chers petits lecteurs,
Il va sans dire que les évènements de la semaine dernière en France ont été un bouleversement pour chacun, pour les Français et beaucoup de citoyens du monde. Une sorte d'onde puissance mille sur l'échelle de Richter des esprits. 
Passé la vague de choc, le ressenti "bizarre, genre bizarre-bof" comme on appelle ce sentiment indescriptible avec Similien, il y a ensuite eu la vague, que dis-je, l'océan de solidarité spontanée qui a suivi, et qui m'a fait du bien, qui m'a permis de me dire que non, l'humanité n'est pas totalement perdue. 
Les marches républicaines ont été une sorte de rupture à la peur, un déclic pour dire "Nous sommes là, debout, tous ensemble, nous continuons". Car c'est bien là le plus important, outre le fait de ne pas oublier: c'est de continuer à vivre, à avancer dans les choses que nous entreprenons, et ne surtout pas se laisser démonter par les drames.

Accrochez-vous à ce que vous aimez tant que cela vous fait du bien, à votre famille, vos amis, votre amour, la musique, les voyages, la nourriture, les livres, aux jolies choses futiles, aux petits riens de tous les jours que vous appréciez. A tout ce qui rend votre vie meilleure.
Soyez tolérants, soyez libres, soyez heureux.
Et n'oubliez pas d'aimer.

Je vous laisse avec une petite sélection musicale, il y en a pour presque tous les goûts, je pense. j'espère qu'elle vous plaira :)

Coeur avec les bras, ondes positives
Love
♥♥♥

Camille

Playlist complète:



Liste individuelle

Rick Astley - Never gonna give you up
Elliott Smith - Needle in the Hay
Jon Bon Jovi - Queen of New Orleans
Le tango des illusions - Jacqueline Boyer
Claude François - Si j'avais un marteau
France Gall - Cet air là



* On est bien d'accord, la suite du poème n'a rien à voir (quoique...), mais je trouvais que le début était joli à lire et à écouter.

01/01/2015

CHRISTMAS IN NEW ORLEANS

Back together / Retrouvailles.



Après quatre (longs) mois de séparation et 14 heures de vol, j'ai rejoint Sim' pour deux semaines à la Nouvelle-Orléans. L'hiver est doux en Louisiane, la plupart des arbres ont encore toutes leurs feuilles, mais les nombreuses décorations nous rappellent partout que c'est Noël. Voici quelques photos de nos balades.

After four long months away from each other and a 14-hour flight, I joined Sim' for two weeks in New Orleans. Winter is mild in Louisiana, most of the trees have kept their leaves, but the numerous decorations remind us it is Christmas time everywhere. We share here some pictures of our walks.


Le quartier français / The French quarter


Faubourg Marigny






And a happy new year to all of you! :)

Cam' et Sim'